Recherchez une fiche "espèce"

Page: () 1 ... 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 ... 347 ()


Embranchement Spermatophytes
Sous-embranchement Angiospermes
Classe Monocotylédones
Ordre Liliales
Famille Asparagaceae
Genre Polygonatum
Espèce (nom latin)

Polygonatum multiflorum

Espèce (nom français)

Sceau de Salomon mutliflore

Morphologie
Morphologie générale

Plante herbacée vivace, inodore, de 30 à 75cm de haut

Ecorce
Tiges

Cylindriques, glabres, dressées, sans feuilles à la base, courbées et feuillées dans le haut

Bourgeons
Feuilles

Inflorescences

Fleurs réunies par 2 à 5, pendantes, à l'aisselle des feuilles

Fleurs

Fruits

Baies bleues noirâtres 

Racines

Rhizomes charnus, pourvus de renflements, portant de nombreuses et fines racines

Ecologie
Aire de distribution naturelle

Europe, Asie, subocéanique





Distribution en Belgique

Commune 

Amplitude trophique

Sur sols neutres à calcarfières

Amplitude hydrique

Sur sols frais à moyennement secs

Biotopes

Forêts

Floraison

Mai-juin

Pollinisation

Entomophile

Dissémination des graines

Endozoochorie

Multiplication asexuée
Remarques
Propriétés médicinales

La chimie de ces plantes est mal connue : la présence de saponosides est avérée, mais elles ne contiennent pas d'hétérosides cardiotoniques contrairement à ce que l'on croyait. Elles contiennent également des raphides d'oxalate de calcium. La littérature signale des cas d'intoxications, avec parfois plus de 10 baies, ne se traduisant que par des troubles digestifs. Les rhizomes et les fruits furent utilisés autrefois comme vomitifs. Il est donc plus sage de considérer cette plante comme potentiellement légèrement toxique.


Etymologie

Polygonatum est le nom générique des sceaux de Salomon, désignant une renouée en latin et en grec. 

Autre remarque
Page: () 1 ... 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 ... 347 ()