Recherchez une fiche "espèce"

Page: () 1 ... 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 ... 347 ()


Embranchement Spermatophytes
Sous-embranchement Angiospermes
Classe Eudicotylédones
Ordre Solanales
Famille Convolvulaceae
Genre Convolvulus
Espèce (nom latin)

Convolvulus sepium L.

Espèce (nom français)

Liseron des haies

Morphologie
Morphologie générale

Plante herbacée, grimpante,  vivace, de 1 à 5 m de haut



Ecorce
Tiges

Alternes, glabres, volubiles



Bourgeons
Feuilles

Inflorescences

Fleurs solitaires

Fleurs

Fruits

Capsules

Racines

Rhizomes

Ecologie
Aire de distribution naturelle

Europe et Asie


Distribution en Belgique

Commune

Amplitude trophique

Sur sols riches en bases


Amplitude hydrique

Sur sols humides


Biotopes

Forêts alluviales ou marécageuses, haies


Floraison

Juin-septembre


Pollinisation

Entomophile

Dissémination des graines

Barochorie, ornithocorie


Multiplication asexuée

Bouturage naturel

Remarques
Propriétés médicinales

Le médecin grec Dioscoride, à son époque, a déjà relevé les propriétés purgatives et laxatives du liseron. Au Moyen-âge, les arabes employaient les parties inférieures de la plante pour en faire un médicament efficace contre la jaunisse. Vers le XIème siècle, ont été découvertes ses vertus permettant de lutter contre les fièvres bilieuses et putrides. Aujourd’hui, le liseron est apprécié pour ses capacités fébrifuges mais également celles calmant les problèmes de constipations dues à une insuffisance hépatique. Mais on l’utilise aussi pour traiter les leucorrhées et les transits intestinaux. Les feuilles écrasées de la plante peuvent servir à percer les furoncles. Il suffit de les appliquer sur l’infection durant quelques minutes pour profiter des résultats

Etymologie

Du latin convolvere: s’enrouler, et sepius: des haies


Autre remarque
Page: () 1 ... 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 ... 347 ()