Recherchez une fiche "espèce"

Page: () 1 ... 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 ... 347 ()


Embranchement Spermatophytes
Sous-embranchement Angiospermes
Classe Eudicotylédones
Ordre Fagales
Famille Betulaceae
Genre Alnus
Espèce (nom latin)

Alnus glutinosa

Espèce (nom français)

Aulne glutineux

Morphologie
Morphologie générale

Arbre, à cime pyramidale étroite, de 25 m de haut,

Ecorce

Écorce grise noirâtre, lisse, devenant tardivement écailleuse 

 

Rameaux

Alternes, à lenticelles, les rameaux de l’année verts, les anciens bruns

Bourgeons

Bourgeons ovoïdes, allongés, violets, pédonculés, de 7 à 10 mm de long


Feuilles


Inflorescences

Fleurs réunies en chatons, les chatons mâles pendants par 3-5, longs de 5 à 10 cm, les chatons femelles dressés, ovoïdes, groupés par 3-6, en « cônes » ligneux, de 8 à 15 mm de long


Fleurs

Fruits

Akènes très petits, à aile circulaire, contenus dans des cônes indéhiscents (strobile), de 10 à 30 mm de long, pouvant rester 2 ans sur l’arbre après maturation


Racines

Obliques, puissantes, bien adaptées aux sols engorgés 


Ecologie
Aire de distribution naturelle

Europe, Asie de l’Ouest, Afrique du Nord


Distribution en Belgique

Commune

Amplitude trophique

Sur sols acides à riches en base, amplitude large

Amplitude hydrique

Sur sols humides à marécageux

Biotopes

Forêts sur sols humides, temporairement inondés ou tourbeux, bord des eaux

Floraison

Mars-avril

Pollinisation

Anémophile

Dissémination des graines

Anémochorie, hydrochorie

Multiplication asexuée

Bouturage, rejets de souches

Remarques
Propriétés médicinales

L’écorce a des vertus fébrifuges, cicatrisantes et astringentes. 

Elle est préconisée :

→ En gargarisme contre les maux de gorge et les angines.

→ En bain de bouche dans les cas de problème bucco-dentaire (aphtes, gingivites, stomatites, amygdalites).

→ En tisane, contre la fièvre et pour détoxifier l’organisme.

→ En usage externe (cataplasme ou intégration dans une préparation cosmétique ou galénique) en cas de plaies infectées, d’acné, d’ulcère variqueux, de gerçure et notamment de gerçures de sein suite à l’allaitement, de furoncle.


En cosmétique, l’écorce d’aulne peut rentrer dans la composition de shampoings ou masques capillaires antipelliculaires, régulateurs de sébum et tonique du cuir chevelu.

Sur la peau, elle a une action adoucissante, régulatrice du sébum, antiacnéique. Elle est recommandée aux peaux grasses ou mixtes.

Les jeunes feuilles sont anti-inflammatoire, antidiarrhéiques et hémostatiques.

En usage externe, elles sont employées pour le traitement des rhumatismes, de l’arthrose, de l’arthrite, pour arrêter le saignement des petites plaies, pour apaiser les douleurs liées à l’allaitement.

En tisane, elles sont antidiarrhéiques, assainissent les intestins en cas de dysenterie, d’infections bactériennes ou virales.

Les bourgeons d’aulne sont recommandés en cas de rhume, de rhinite, de sinusite, de trachéite, de bronchite, d’infections pulmonaires, mais aussi de troubles veineux et circulatoires (phlébites, varices, hémorroïdes).


Etymologie

du celtique lan : voisin des cours d'eau ; du latin glutinosus : visqueux (jeunes pousses vertes)

Autre remarque
Page: () 1 ... 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 ... 347 ()