Recherchez une fiche "espèce"


Embranchement Spermatophytes
Sous-embranchement Gymnospermes
Classe
Ordre Pinales
Famille Pinaceae
Genre Cedrus
Espèce (nom latin)

Cedrus libani A.Rich.

Espèce (nom français)

Cèdre du Liban

Morphologie
Morphologie générale

Arbre de 30-40m de haut, sempervirente, à longévité élevée, à croissance juvénile faible, à port pyramidal s'étalant avec l'âge 

Ecorce

Lisse en jeunesse ; tronc gris foncé, couvert de petites écailles


Rameaux

Longs et fins, gris jaunâtre, nettement pubescents ; branches plutôt dressées 


Bourgeons

Petits, ovoïdes, légèrement violacés


Feuilles

Aiguilles longues de 15-25mm, persistantes, raides, vertes ou glauques (caractère très variable), isolées sur les rameaux longs et groupées en touffes sur les rameaux courts 

Inflorescences
Fleurs


Fruits

Cônes ovoïdes de 7 à 10cm de long sur 4 à 7 de large, à sommet aplati


Racines

Pivotantes et puissantes

Ecologie
Aire de distribution naturelle

Asie : Moyen-Orient

Peuplements purs réduits au Liban, en mélange avec les chênes en Syrie et en Turquie dans le Taurus entre 1200 et 2000m avec Abies cilicica et Pinus pallasiana

Distribution en Belgique

Rare

Amplitude trophique

Sur sols neutres à calcarifères


Amplitude hydrique

Sur sols secs


Biotopes

Cultivé pour l’ornement


Floraison

Septembre

Pollinisation

Anémophile

Dissémination des graines

Anémochorie


Multiplication asexuée

Pas de multiplication asexuée


Remarques
Propriétés médicinales

La résine odorante du Cèdre sert depuis l’Antiquité comme encens, mais aussi dans les cosmétiques, l’embaumement, et le traitement de la lèpre et des parasites.

Aujourd’hui on distille le bois issu du Cèdre de l’Atlas pour en extraire son huile essentielle qui sert à chasser la vermine. L’aromathérapie utilise le Cèdre contre l’anxiété chronique, la cystite, et les affections de la peau et des bronches.

Etymologie

du grec kedros : nom grec de l'arbre ; du latin atlanticus : des régions atlantiques (Atlas marocain)

Autre remarque